A la une : voiles au vent pour le << Nooma>>

Baros, l’île chic des Maldives, est fière d’annoncer le lancement de son voilier de dix-neuf mètres. Construit sur le modèle du dhoni, l’embarcation traditionnelle de l’archipel, le « Nooma » se prête à tous les désirs de navigation, qu’il s’agisse d’une croisière au soleil couchant ou d’une plongée pour explorer un récif mystérieux. Le bateau offre un salon privé, une cabine-suite à air conditionné, et un pont solarium pour deux à la proue : l’observatoire idéal pour rêver en observant les dauphins. Parmi l’équipage de quatre personnes, un marin-majordome vous préparera un dîner savoureux, à déguster en glissant sur les eaux de l’atoll de Malé Nord. Ne craignez pas l’abus de romantisme: même le nom de l’embarcation (Nooma signifie « fleur bleue ») est synonyme de romance!

 

Les délices de la << Dhivehi Thajuribba>>

Chaque samedi soir, le restaurant Cayenne Grill invite à vivre une « Dhivehi Thajuribba » en expérimentant la gastronomie locale. Les cuisiniers maldiviens savent tirer le meilleur de leurs ingrédients de base : les produits de la mer. Currys de bonite, crabes aux épices, salades de thon et de pastèque, crevettes roses, sashimi de thon blanc,  poisson frais grillé : les manières d’accommoder le poisson semblent inépuisables. En guise de dessert, le chef-pâtissier présente des salades et sorbets de fruits frais, des friandises à la noix de coco, ou ce pur sommet de gourmandise régressive : des beignets aux bananes flambés devant vous. Les costumes traditionnels et colorés du personnel, les multiples attentions, telles que le petit cadeau qui concluera la soirée, contribuent à la réussite de cette expérience, plébiscitée par tous les hôtes.

Chasse au trésor dans le récif corallien

Depuis octobre 2007, une nouvelle épave gît dans le récif au large de Baros, un des sites préférés des plongeurs visitant l’archipel. Facile d’accès, le bateau de plongée naufragé repose par dix-huit mètres de fond. Un requin nourrice long de presque deux mètres, des murènes léopard géantes et un mérou marbré y ont élu domicile. Le biologiste du centre d’études marines attaché à l’hôtel considère avec optimisme l’arrivée de ce nouveau résident des grands fonds. Les différentes espèces de corail de la zone, en excellente santé, devraient vite le coloniser et l’épave, à long terme, devrait devenir une extension naturelle du récif.



Tel: +960 664 2672
info@baros.com.mv
www.baros.com
Cliquez ici pour vous désabonner